Choisir la bonne tête plombée pour son leurre souple

Brochet pris avec un hameçon texan en plombée ventrale © Gauthier Martin

Les leurres souples sont les plus polyvalents, on peut les adapter à toutes les techniques de pêche et dans n’importe quelle condition. C’est une arme redoutable, à condition de choisir une tête plombée  adaptée à la situation.

Un leurre technique qui récompense nos efforts

Les leurres souples se sont démocratisés en France dans les années 1990. Depuis, le marché a explosé, il y en a pour tous les goûts, qui permettent de pêcher de nombreuses espèces de poissons. On en trouve de toutes formes : imitation de larve, insectes, poissons, invertébrés… Autant dire que les possibilités sont nombreuses.

Montage d'un <a onclick=leurre souple" />
Un leure souple rangé dans la gueule d'un sandre

Ces petits morceaux de plastique sont magiques, à condition de bien choisir son armement. Le lestage est un point très important, il influe sur la nage du leurre et sa position dans la colonne d’eau (profondeur du leurre). Pour obtenir une présentation naturelle, en règle générale, sans vent et sans courant, il faut compter 1 gramme par mètre (donc 5 grammes pour 5 m de fond). Sur le terrain, avec le vent, le courant ou la dérive, la réalité est souvent légèrement différente. Il faut toujours essayer d’ajuster son grammage au feeling selon les conditions. Le plus important et de pouvoir garder une bonne maitrise du leurre pour sentir lorsqu’il touche le fond. Dès qu’on a la bonne alchimie, les touches ne se font pas tarder si le poisson est là.

Montage d'un <a onclick=leurre souple" />
Montage de leurres souples avec des tête plombées

Les subtilités de l’armement

Pour adapter l'hameçon, il faut privilégier des modèles à hampes courtes qui sortent sur le tiers avant du leurre ou au maximum sur sa moitié. Plus la hampe est longue et plus elle bride la nage du leurre. On peut ensuite opter pour différentes formes de tête plombée, le choix est grand entre les rondes, les footballs, les réalistes (tête de poisson), les têtes sabots, les darts, les plats… Le but du jeu est d’utiliser la forme qui s’adapte le mieux à la situation rencontrée.

Les formes rondes, plates et footballs offrent plus d’appui sur l’eau et donnent une nage planante et un rolling prononcé aux leurres, tout en limitant les risques d’accrochage dans les obstacles. Les formes allongées (dart et sabot) permettent de fendre l’eau et d’opposer moins de résistance contre le courant. Ces formes donnent une nage erratique au leurre que l’on peut faire virevolter par des coups de scion (parfaites avec des leurres type "finesse"). Les formes allongées sont aussi utiles pour la pêche en verticale, pour tenir la dérive ou le courant sans avoir à plomber trop lourd. Les têtes plombées sabots et "spéciales écrevisse" permettent de laisser le leurre poser à la verticale sur le fond en attendant qu’un carnassier vienne le ramasser.

Montage d'un <a onclick=leurre souple" />
Differents types de têtes plombees

Tête plombée avec hameçon texan

Enfin, il existe aussi des hameçons texans anti-herbe, avec ou sans lest, ce sont mes préférées quand il s’agit de prospecter les canaux, les fleuves, les parcelles de nénuphars, les roches et autres milieux très encombrés.

Tête plombée screw

Les screws sont des têtes plombées qui se vissent dans le leurre, elles sont dotées d’un petit œillet pour venir attacher l’empile et l’hameçon. Ce montage à l’avantage d’être totalement ajustable à la taille du leurre. Il permet de s’adapter rapidement à la taille du leurre souple utilisé.

Petite astuce pour préserver son leurre souple

Pour éviter que votre leurre souple ne soit trop vite abimé par le poisson, je vous conseille de mettre un petit point de glue pour bien le fixer à la tête plombée. Les perches et les sandres ont le chic pour arracher les leurres des têtes plombées !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...