"Sound of Sea", l'appel de détresse de l'océan


L'ONG Sea Shepherd a lancé une campagne vidéo de sensibilisation pour changer les habitudes de consommation de produits de la mer des citoyens. Surpêche, rites, prises annexes vident nos océans et d'après les Nations-Unis, il n'y aura plus de poissons en 2048.

"Sound of Sea" ou le SOS de l'Océan est un son sous-marin diffusé début avril au large de La Rochelle à l'initiative de l'ONG Sea Shepherd. Le cri d'un océan qui a mal, dont les animaux sont traqués et tués, plus qu'il ne le faut. Le cri de nos océans relayé par l'apnéiste français Guillaume Néry sur les réseaux sociaux est devenu rapidement viral. Le cri de ce poumon bleu qui recouvre 70 % de notre planète et qui nous fournit nourriture et oxygène.

L'origine de "Sound Of Sea"

Pour réaliser ce cri de détresse, l'ONG qui défend les océans a mixé 30 sons existants d'animaux agonisants : une baleine harponnée dans l'Océan Arctique, des baleines pilotes traquées sur les iles Féroé, des dauphins pris dans les mailles d'un pécheur, l'agitation frénétique des bancs de poissons agglutinés dans les filets des chalutiers.

Des mammifères marins et poissons sont chassés et tués en masse, presque dans l'indifférence générale. Ce n'est pourtant pas parce qu'on ne l'entend pas et qu'on ne la voie pas que leur agonie n'existe pas.

"En 6 semaines, entre janvier et mars 2019, 1 100 dauphins ont été trouvés échoués sur les côtes françaises, dont beaucoup seraient victime de la pêche" indique l'ONG.

Ces sons ont été triés avant d'être amplifiés, travaillés et juxtaposés, donnant vie à un son unique : "Sound of Sea" : le S.O.S de l'océan.

Une balise spécialement développée

Le son a été émis depuis une balise sphérique plongée dans l'océan, au large de La Rochelle. Cette dernière a été spécialement conçue et fabriquée pendant plusieurs semaines par une équipe d'océanographes et d'ingénieurs.

Cette bulle pouvant diffuser le cri de détresse de l'océan, sans nuire à l'écosystème environnant, a seulement été immergée quelques heures, le temps de filmer l'opération. "Avec une portée de seulement 100 m, c'est par les réseaux sociaux que ce son a largement été diffusé", explique Sea Shepherd.

Changer les habitudes alimentaires

Aujourd'hui, les actions proposées par le gouvernement sont trop lentes à mettre en place. Alors l'ONG a décidé de sensibiliser les citoyens à changer leurs habitudes alimentaires. "Il est urgent de réduire la consommation de poissons. Les Nations-Unis estiment qu'en 2048, les océans seront vidés de leur poisson, en raison de la surpêche" détaille-t-elle.

Avant de conclure : "Il est temps d'agir avec des actions concrètes menées par chacun d'entre nous : nous devons tous repenser notre manière de (dé) consommer l'océan."

Voici quelques conseils pour changer votre manière de consommer du poisson.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...