J'ai testé... / Le Crazy Paddle Tail de FIIISH pour la pêche des lieus jaunes de la mer d'Iroise

Un joli lieu jaune de la pointe bretonne qui a succombé au Crazy Paddle Tail 150. © Benjamin Le Provost

La gamme de leurres FIIISH s'étoffe une nouvelle fois en 2020 avec l'arrivée du Crazy Paddle Tail. La marque bretonne a comme à son habitude mis tout son savoir-faire pour nous offrir ce nouveau leurre. S'il s'avère déjà redoutable sur le bar, c'est sur les lieus jaunes que je l'ai mis à l'épreuve.

Le Crazy Paddle Tail de FIIISH, évolution avec paddle du célèbre Crazy Sand Eel, est devenu en quelques mois un incontournable pour la traque des carnassiers en mer. Il a rejoint ma boîte aux côtés des célèbres Black Minnow et Crazy Sand Eel, mes 2 leurres fétiches jusqu'à présent. Ce petit dernier est venu compléter la panoplie des incontournables que j'utilise pour traquer le bar et le lieu dans le courant de la mer d'Iroise.

Éprouvé sur les bars, tentons les lieus

Un précédent article vous présentait en détails cette nouveauté 2020. Il a déjà fait ses preuves sur le bar et j'étais impatient de le tester sur les lieus jaunes.

Disponible en 150 mm et étant compatible avec les têtes des Crazy Sand Eel 150 en 10, 20 et 30 grammes, c'est avec ces combos que je suis parti traquer les lieus. Lors des dernières sorties, j'ai axé ma pêche sur la recherche des lieus jaunes sur des plateaux peu profonds (moins de 20 mètres) en utilisant exclusivement le Crazy Paddle Tail.

J'ai opté pour un corps kaki, armé d'une tête plombée de 20 grammes. La canne est un blank distribué par Rodhouse, une NFC SJ 804 Delta, canne de 2m43 d'une puissance de 15-40 grammes, idéale pour la pêche en traction légère.

La zone du jour est un plateau rocheux d'une profondeur de 17 mètres avec un courant d'environ 2 nœuds. Le sondeur nous indique la présence de poissons décollés du fond.

Capture d'un sondeur lowrance montrant des lieus jaune en activité
Capture d'un sondeur lowrance montrant des lieus jaunes en activité.

Animation linéaire ou en traction

Sur ce genre de secteurs et dans ces conditions, j'ai pour habitude de pêcher en linéaire à travers la couche d'eau dès lors que le poisson est actif. Je lance travers au courant, laisse descendre le leurre tout en contrôlant ma bannière et ensuite j'effectue une remontée plus ou moins rapide, entrecoupée de pauses.

Le résultat fût rapide puisque dès la première descente, un lieu jaune de taille moyenne se laissa tenter par le Crazy Paddle Tail. Son paddle inversé permet au Crazy Paddle Tail de se mettre en action très rapidement après son contact avec l'eau ce qui le rend pêchant et particulièrement attractif lors de la descente.

lieu jaune pris au Crazy Paddle Tail
Lieu jaune pris au Crazy Paddle Tail.

Et sur les dérives suivantes ce fût le même résultat.

Rebelote sur la dérive suivante !
Rebelote sur la dérive suivante !

La technique de l'ascenseur

L'étale approchant, la force du courant diminuait. J'ai donc profité de cet instant pour rejoindre une pierre bien connue sur laquelle je sais que certains beaux spécimens se cachent. La profondeur étant à présent de 30 mètres, j'ai associé une tête plombée de 30 grammes au corps du Crazy Paddle Tail.

Dans cette situation c'est la technique dite de l'ascenseur que j'utilise. Après avoir laissé descendre le leurre à l'aplomb du bateau, j'effectue une remontée linéaire. Cette méthode est applicable aux leurres souples mais aussi aux jigs. Dans le cas présent c'est une fois de plus un joli lieu jaune qui s'est laissé tenter par le leurre.

Le Crazy Paddle Tail; un bonbon auquel les lieus ne peuvent résister.
Le Crazy Paddle Tail, un bonbon auquel les lieus ne peuvent résister.

Il est important de noter la résistance du leurre aux nombreuses attaques subies. La fente sur le dos, permettant de dégager l'hameçon, est très efficace pour éviter que le leurre ne se déchire.

En résumé

En toute honnêteté je n'avais pas vraiment de doute quant à l'efficacité de ce leurre et ces quelques sessions de pêche ont largement confirmé cet a priori. Outre le bar, il s'est s'avéré efficace sur la quasi-totalité des prédateurs marins (dorades roses, pagres, lieus noirs se sont également laissés tenter). Autant dire que je suis conquis par ce leurre.

Sa limite actuelle est sa taille et le poids des têtes plombées disponibles. Il est difficile d'aller chercher de gros spécimens profonds avec un maximum de 30 grammes en tête plombée. Cependant, l'avantage de la taille en 150 est qu'elle permet aux pêcheurs du bord, en kayak ou en bateau de profiter de ce leurre.

À quand un modèle avec les proportions du Crazy Sand Eel 220 qui m'apporte d'excellents résultats sur les gros lieus jaunes postés en profondeur ?

Je n'ai aucun doute que l'équipe FIIISH ne tardera pas à sortir de son chapeau une taille supérieure qui s'avérera redoutable pour une utilisation plus profonde mais également dans des zones plus exposées au courant. Il faut juste à être patient à présent !

Crazy Paddle Tail 150 de FIIISH

  • Type : leurre souple (à armer)
  • Tête plombée : compatible avec les têtes plombées du Crazy Sand Eel 150 proposées en 10, 20 et 30g
  • Taille : 15 cm
  • Coloris : 2 (kaki et bleu)
  • Conditionnement : paquet de 3 corps (sans tête plombée)
  • PPC : 8,50 € le paquet de 3 corps
  • Distribution : FIIISH
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...