Première sortie en mer après le déconfinement

© Benjamin Le Provost

Suite à l’autorisation de certains préfets, depuis le 11 mai 2020 les sorties en mer peuvent reprendre. Compte rendu de ma première sortie de pêche en mer au large de la pointe bretonne.

Suite au confinenement de ce printemps 2020, nous l’attendions tous depuis longtemps et ça y est enfin, nous sommes à nouveau autorisés à sortir en mer, du moins en ce qui concerne le Finistère. Cependant, la réglementation aussi absurde soit-elle, imposait jusqu’au 21 mai 2020 de sortir seul ou uniquement entre membres du même foyer. Pas toujours facile de trouver un équipier qui correspond à cela. C’est pourquoi, avec Benoît, mon coéquipier du jour, nous avons été forcés de prendre chacun notre bateau afin de respecter cette réglementation.

Mise à l’eau à Lanildut dans le nord Finistère et cap sur les iles au large. Le coefficient assez faible et la journée très ensoleillée qui nous attend annoncent une partie de pêche difficile.

Le but de la journée n’est pas de faire la sortie de l’année et enchainer des poissons-trophées, mais de retrouver des sensations et de s’amuser après plusieurs mois d’inactivité.

Premier spot avec une quinzaine de mètres de fond où je suis quasiment certain de trouver des lieus jaunes en activité. C'est l’occasion de tester la nouveauté Fiiish 2020. Le Crazy Paddle Tail en taille 150, coloris kaki. Comme supposé, ce leurre s’avère redoutable et les prises s’enchainent dès la première dérive avec des poissons tous calibrés à la même taille.

Malgré le nombre de prises, je décide d’aller tenter ma chance plus profond à la recherche de poissons plus gros. Un peu de prospection avec la cartographie sonarchart de Navionics et je repère rapidement une zone située à 80 m de fond avec une belle remontée. Le sondeur indique aussi une belle quantité de nourriture, reste à savoir si les prédateurs sont également de la partie.

Changement de leurre pour un gros jig Hareng en 250 grammes, coloris rose. Première descente et première prise !

Un joli lieu jaune s’est laissé tenter par ce leurre redoutable dans les pêches verticales. Lors des dérives suivantes, quelques autres poissons du même calibre furent remontés à bord. Mais rien de vraiment gros comme espéré. Sur la dernière dérive sur cette zone, c’est une julienne qui remonta au bateau.

L’après-midi fut semblable à la matinée avec un enchaînement de lieus de taille moyenne pêchés en finesse dans peu d'eau.

Cette sortie fut assez courte, mais les prises furent très nombreuses malgré une taille assez moyenne. L’objectif initial qui était de retrouver des sensations est totalement rempli.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...