Un face-à-face très instructif avec des black bass en période de fraie

© Christophe Decours

Peche.com Magazine a saisi l'occasion de vous parler de ce poisson qui déchaîne les passions suite à la publication par Illex France d'une superbe vidéo signée Christophe Decours où il est question de black bass en début de période de fraie.

Un peu d'étymologie

Black bass signifie littéralement « bar noir ». Ce sont les américains qui ont surnommé ainsi l'achigan, dont le pays d'origine est le Canada, en raison des ressemblances qu'ils trouvaient entre ce poisson et le bar. C'est sous ce « surnom » qu'il a été importé et est depuis lors connu en France. Il faut savoir que le black bass est le poisson de sport le plus pêché à travers le monde !

Histoire du black bass en France

Le black bass appartient à la famille des Centrarchidés et nous pouvons distinguer deux principales espèces : le black bass à grande bouche ou Largemouth (Micropterus salmoides) et le black bass à petite bouche ou Smallmouth (Micropterus dolomieu). Seul le black bass a grande bouche est présent en France. Il fut introduit pour la première fois en France en 1886, puis plus largement après la seconde guerre mondiale, pour sa robustesse et ses vertus sportives. Sa reproduction fut obtenue pour la première fois en 1890 par M. Émile Bertrand dans un étang proche de Versailles. L'histoire du black bass en France ne date donc pas d'hier.

Si depuis de nombreuses années des efforts sont faits localement pour valoriser et implanter durablement le black bass en France, il est une association qui œuvre en ce sens depuis sa création en 1994 par Franck Rosmann, Marc Petrucci et Claude Girardin : Black Bass France. Nous reparlerons plus tard dans les colonnes de Peche.com Magazine de cette association dont Etienne Fleurant est l'actuel président.

Christophe Decours et un très joli Black Bass

Le black bass, un poisson robuste mais vulnérable

S'il est un poisson robuste capable de s'acclimater à une amplitude de température d'eau très importante ainsi qu'à des eaux pouvant manquer de limpidité, le black bass reste néanmoins le carnassier de nos eaux dont la reproduction a le rendement le plus faible. En effet, avec ses 2000 à 4000 œufs / kg, il se place loin derrière le brochet (jusqu'à 20 000 œufs / Kg), la perche (jusqu'à 100 000 œufs / kg) et le sandre (200 000 œufs / kg). Il est donc essentiel de ne pas le perturber durant sa période de reproduction. Dans la vidéo qui suit, Christophe Decours, membre du Prostaff Illex depuis de nombreuses années et fin connaisseur de ce poisson, nous donne de précieuses informations concernant les mœurs de ce poisson en période de reproduction.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...