Bien réaliser le noeud sans noeud

© Mickaël Le Poursot

Le « noeud sans noeud » est l'un des noeuds les plus faciles et les plus solides pour monter les hameçons à oeillet. Il est très largement utilisé dans toutes les pêches de la carpe au posé ou en method-feeder. Voyons les différentes étapes pour bien le réaliser.

Préparer le cheveu et sa longueur

Noeud sans noeud
Noeud sans noeud

En cas de cheveu classique, réaliser une boucle simple. Il est possible de choisir d'accrocher une « bayonet » en cas de pêche au method, ou encore un maggot-clip ou tout autre accessoire.

Passer le fil de derrière l'œillet à devant, et choisissez la longueur du cheveu.

Noeud sans noeud
Noeud sans noeud

Le côté cheveu où est la boucle doit être à l'arrière de l'hameçon. Pour être certain de la bonne longueur du cheveu, il est possible d'enfiler déjà un appât de la taille de celui qui sera utilisé en cours de pêche.

Commencer le nœud, toujours du côté fermé de l'œillet

Noeud sans noeud
Noeud sans noeud

Il est indispensable de toujours commencer le nœud du côté « fermé » de l'œillet. Si vous le commencez du côté « ouvert », en cas de forte traction le nœud peut se défaire.

Noeud sans noeud
Noeud sans noeud

Réaliser le nombre de spires désiré

Noeud sans noeud
Noeud sans noeud

Entourez l'hameçon avec le fil. Le nombre de spires dépend du montage et de la présentation que l'on voudra faire avec le cheveu et l'appât. En cas de pêche sur le fond 5 à 7 spires peuvent être suffisantes. En cas de pêche avec des appâts équilibrés, et plus encore avec des bouillettes flottantes, le nombre de spires sera plus important pour que l'insertion du cheveu soit plus proche de la courbure de la hampe.

Repasser le fil de derrière l'œillet vers devant

Noeud sans noeud
Noeud sans noeud

Pour finir le nœud, avant de le serrer définitivement, il est important de passer le fil de derrière l'œillet à devant. Ainsi l'hameçon pourra bien pivoter et être « agressif » pour bien piquer les poissons et ne pas les décrocher.

Serrer pour finaliser le nœud

Pour finaliser, serrer le « noeud » en tirant sur la partie devant l'œillet. Le principal avantage du « nœud sans nœud », outre le fait être très facile à réaliser, est qu'il n'y a pas de nœud à proprement parler, mais simplement des spires serrées autour de l'hameçon. Du coup le fil n'est pas écrasé par un nœud ou ne subit pas « d'échauffement » au serrage d'un nœud. Ainsi, le montage est très solide au niveau de l'hameçon.

Pour finir le bas de ligne, il n'y a plus qu'à nouer en fonction du montage désiré la partie au-dessus de l'hameçon.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...