Les différentes cages pour le feeder

© Mickaël Le Poursot

Il existe désormais sur le marché un choix multiple de cages pour la pêche au feeder. Pas évident de s’y retrouver quand on débute. Passage en revue des principales « familles » de cage et leurs utilisations.

Les cages « classiques », plomb sur le côté

Cages « ouvertes » ou « grillagées »

Cage pour la pêche feeder

Ces cages sont les premières apparues sur le marché. Le plomb est sur le côté de la cage (souvent de forme cylindrique, mais on en trouve aussi des rectangulaires). L’attache est la plupart du temps au-dessus du plomb.

Avantages de ces cages est de très facilement choisir comment on serre l’amorce dedans, elles se positionnent toujours bien au fond et libèrent très bien l’amorce. Leur inconvénient est de se lancer moins loin que d’autres que l’on verra après et de prendre le vent facilement et dévier au lancer.

Cela étant, ce sont vraiment les cages passe-partout.

On les trouve en métal ou plastique. Celles en métal se lancent mieux et tiennent mieux quand on pêche le courant que les plastiques ; en revanche, elles remontent moins vite en surface que les plastiques et sont donc plus sujettes à s’accrocher quand on ramène la ligne.

Les cages « pleines »

Cage pour la pêche feeder

 Elles ressemblent aux précédentes, mais le « tour » de la cage au lieu d’être grillagé est plein (« fermé »). En résulte que l’amorce travaille moins vite au contact de l’eau. Ces cages sont idéales pour amener l’amorce au fond et éviter d’en perdre à l’impact de l’eau au lancer, et pouvoir mettre plus d’esches et ne pas les perdre au lancer.

Les cages « fermées » à esches

Cage pour la pêche feeder

Même principe que les cages précédentes sauf que le haut de la cage (le côté où elle est accrochée sur la ligne) est complètement fermé. Elles sont faites pour mettre beaucoup d’esches ou de graines à l’intérieur de la cage et « fermer » le tout avec un bouchon d’amorce. Ce sont les cages idéales quand on veut amener beaucoup d’esches animales vivantes (asticots, pinkies) ou graines sur le poste.

Les cages feeder-bomb ou feeder-bullet

Cage pour la pêche feeder

Sur ces cages, le plomb est sur la partie terminale de la cage, à l’opposé de l’attache sur la ligne. Le principal intérêt de ces cages est de se lancer beaucoup plus loin que les précédentes, et de manière beaucoup plus précise en prenant moins le vent.

Comme sur les précédentes, il y a des versions en métal et plastique. Celles en métal se lancent mieux quand il y a du vent que les plastiques, mais elles remontent beaucoup moins bien quand on ramène la ligne.

Les cages feeder « distance »

Cage pour la pêche feeder

Comme leur nom l’indique, ces feeders ont été conçus pour pêcher loin. Ils se lancent un peu moins bien que les précédents et font un peu plus de bruit à l’impact. En revanche, ouverts aux deux extrémités, ils permettent de mieux gérer le remplissage et « compactage » de l’amorce. Il existe aussi des versions pleines pour moins perdre d’amorce à l’impact du feeder dans l’eau au lancer et mieux amener l’amorce sur le fond.

Les cages feeder « window »

Cage pour la pêche feeder

Ce sont les cages qui se lancent le mieux. Le plomb est à l’extrémité de la cage et elles engendrent peu de frottement dans l’air au lancer.

Le remplissage de la cage se fait sur le côté. L’amorce se libère moins vite quand dans les feeders classiques. On peut les remplir d’esches et finir par un bouchon d’amorce. Ce sont les cages idéales quand on veut pêcher très loin, libérer l’amorce sur le fond plus doucement ou amorcer avec beaucoup d’esches à longue distance.

Les cages feeder d’amorçage

Cage pour la pêche feeder

Ce sont des cages de très grosses tailles et souvent peu ou pas plombée. Elles servent à amorcer et permettent de mettre une quantité conséquente d’amorce en début de partie de pêche ou rappeler avec beaucoup d’amorce si nécessaire en cours de pêche. La plupart sur en grillage pour libérer l’amorce rapidement, mais certaines sont pleines pour pouvoir amener beaucoup d’esches ou de graines sur le poste.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...