Souvenir de pêche / Dernière sortie de pêche en lacs de montagne dans les Pyrénées

© Jacques Del Arco Aguirre

En cette période particulière où nos cannes restent rangées bien au chaud, c'est le moment de préparer nos prochaines sorties… mais aussi de se remémorer les belles sessions passées.

De jolies prises, un partage entre amis, ou juste un agréable moment passé au bord de l'eau : des choses simples que nous recherchons tous.

En ce mois de septembre 2019, j'attends mes compagnons de pêche pour une petite randonnée dans les Pyrénées, afin d'aller bivouaquer 2 jours sur un lac de montagne. J'ai donc 2 heures à tuer, à côté d'un torrent riche en petites farios sauvages. En un mot : le bonheur ! Quelques nymphes pour prospecter les courants et « trous d'eau » du secteur permettent la rencontre avec quelques poissons autochtones : le week-end s'annonce sous les meilleurs auspices !

truite-fario-sauvage
truite-fario-sauvage

C'est l'heure de grimper au lac. En cette fin d'été, les rumeurs annoncent quelques sorties de champignons suite à des pluies récentes. Nous aurons donc tout loisir d'agrémenter la rando d'une recherche active en bordure du sentier. Et effectivement, quelques jolis cèpes nous feront l'honneur de leur présence ! Une bonne poêlée au bord de l'eau est maintenant prévue 😊

cèpe-champignon-peche-montagne
cèpe-champignon-peche-montagne

Il est trop tard pour le coup du soir : il est juste temps de monter les tentes et de se restaurer. Les truites pourront bien attendre quelques heures. La nuit aura été fraîche et courte, mais personne ne rate le lever du soleil pour le coup du matin. Les poissons ne sont pourtant pas très actifs : que ce soit aux appâts naturels, aux leurres ou à la mouche, il est difficile de trouver la pêche. Ou alors simplement parce que les truites sont calées et boudent nos approches…

Pour profiter de la belle après-midi ensoleillée, mes compagnons décident d'explorer les environs en allant visiter des petits lacs dans la vallée voisine. Je suis de garde du campement, et bien décidé à faire la rencontre de poissons aujourd'hui ! Malgré toute ma bonne volonté, rien ne se passe jusqu'au retour de balade de mes acolytes, qui n'ont pas été en réussite non plus.

Le soleil commence à décliner, mais nous savons que les dernières lueurs du jour peuvent réserver de belles surprises… Et effectivement, le lac commence à s'animer. Pas d'éclosion monstrueuse non, mais tout de même quelques gobages épars, et des truites qui se décident enfin à gouter aux vers de terre et autres teignes.

peche-truite-montagne
peche-truite-montagne

C'est l'heure de sortir le fouet et de profiter de l'appétit des poissons ! Tactique payante : les petites mouches noires flottant bas (à la limite de la pêche en noyée une fois gorgées d'eau…) auront montré toute leur efficacité, et permis d'assister à des attaques sauvages en surface. Et de vérifier que ce n'est pas forcément la plus grosse truite qui est la plus violente sur un leurre !

Quelques verres de Corbières pour accompagner les champignons, puis un lever du soleil au petit matin sur le lac : cette dernière sortie montagne de l'année est réussie. Il est temps de retourner à la voiture. Et de redescendre dans la vallée en sachant que le prochain tour au lac ne pourra se faire que dans 8 mois. La nature va pouvoir reprendre ses droits, calmement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...