Comment coller un leurre souple à une tête plombée ?

© Benjamin Le Provost

Coller un leurre souple à une tête plombée est une opération simple, mais qui a son importance pour assurer la nage parfaite du leurre. Elle peut se réaliser chez vous si vous êtes du genre à préparer votre boîte à l’avance ou comme moi, au bord de l’eau pour adapter le montage aux conditions du moment.

Pour voir comment coller un leurre souple à une tête plombée, nous allons prendre l’exemple d’un leurre de type shad, c’est-à-dire un leurre dont le corps se termine avec un paddle qui procure de fortes vibrations en nageant. Si vous maitrisez la technique de collage pour ces leurres, vous la maitriserez pour tous les autres leurres existants.

Sur le marché des leurres souples, il existe des leurres déjà montés et d’autres non montés (avec d’un côté les corps vendus en vrac ou sous blister et de l’autre la tête plombée que vous souhaitez y associer). Vous n’êtes pas tenu de respecter les associations leurre d’une marque X avec les têtes de cette même marque.

Si le premier choix est un gage de facilité puisqu’il suffit juste de sortir le leurre de l’emballage pour l’utiliser, le second choix offre la possibilité d’adapter la tête plombée souhaitée au leurre choisi.

Cela permet d’adapter le grammage à la zone de pêche et vous permet d’adapter n’importe quel modèle de tête plombée à un même leurre.

Lorsque l’on s’intéresse de plus prêt aux leurres souples non montés, nous constatons que certains  sont prédécoupés, prêts à recevoir la tête et d’autres non.


En haut un nitro shad150 chez Illex qui d’origine est prêt à recevoir la tête plombée et en dessous un DJ line de Delalande.

Les shads sont généralement montés sur une tête plombée avec des ouïs, c’est-à-dire représentant la forme naturelle d’une tête de poisson. L'hameçon est fixé sur cette tête plombée.


Exemple de têtes compatibles avec des leurres de type shad

Montage étape par étape d’un leurre prédécoupé.

1/ Positionnez la tête choisie afin de déterminer l’endroit où va ressortir l’hameçon sur le dos du leurre.

2/ Piquez le leurre et faites ressortir l’hameçon à l’endroit repéré au préalable

3/ Faites glisser le leurre sur la hampe de l’hameçon

Il vous suffit alors de coller la tête au corps du leurre comme nous allons l'expliquer plus loin.

Montage d’un leurre non prédécoupé

Lorsque le leurre n’est pas prédécoupé, c’est à vous de le faire et cela n’est absolument pas un inconvénient, car vous avez alors la liberté d’adapter la tête plombée que vous souhaitez.

Voici la technique que j’utilise pour les têtes avec des ouïes, mais le principe est le même pour toutes les têtes.

L’outil principal est un simple bouchon métallique récupéré sur une bouteille d’apéritif en verre.

1/ Prenez la tête plombée et adaptez la forme du bouchon à la forme des ouïs et l’arrondissant  légèrement.

2/découpez le leurre à l’aide du bouchon en appuyant le plus verticalement possible. Le bouchon fait office d'emporte-pièce. L’emplacement de la tête est alors créé.

3/  Procédez comme précédemment c’est-à-dire positionnez la tête pour visualiser le point de sortie de l’hameçon et enfilez le leurre sur la tête.

Le collage, une étape clé !

Le collage du leurre est une étape importante. Le choix de la colle est un élément crucial. Rien n’est plus désagréable qu’un tube de colle qui est constamment bouché ou qui coule ou bien une colle qui ne tient pas au contact du leurre.

Quasiment toutes les marques ont sorti leur propre modèle de colle, mais la base reste la même, il s’agit de cyanoacrylate. La propriété principale est que le durcissement est dû à une polymérisation très rapide du monomère, qui commence au contact de l'eau ou même de l'humidité ambiante. Autant dire que son utilisation est parfaite pour nous pêcheurs.

Le problème majeur est la conservation de cette colle. J’ai utilisé de nombreux modèles et le résultat est quasiment le même pour tous… le tube se bouche plus ou moins rapidement et vous perdez une bonne quantité de produits.

Je dis quasiment tous, car une marque m’apporte entière satisfaction et aussi surprenant que cela puisse paraître ce n’est pas dans le monde de la pêche que je suis allé la chercher, mais dans le bâtiment. Il s’agit de la Wurth. Ce que j’affectionne  particulièrement en plus de son pouvoir de collage rapide et très résistant, c’est son système de fermeture par vissage attenant directement au contenant. Cela  l’empêche de se boucher et assure une étanchéité parfaite. Le plus difficile reste de s’en procurer, car Wurth ne travaille qu’avec les professionnels. Cependant certains détaillants commencent à en distribuer.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...