Le popper, un leurre de surface qui fait la différence

© Benjamin Le Provost

Le popper est un leurre de surface qui fait souvent la différence. Bruyant, il peut être utilisé de façon plus discrète pour attirer les poissons plus méfiants. Son utilisation est possible du bord comme en bateau sur tous les carnassiers susceptibles d’attaquer en surface. Découvrons ensemble ce leurre.

La pêche en surface !

S’il est bien une technique de pêche qui rend unanimes tous les pratiquants, c’est celle du leurre de surface par l’excitation des attaques et la violence de celles-ci ainsi que la vision du poisson engamant le leurre.

De nombreuses espèces sont visées par ce type de pêche (bar, lieu, thon…) et le nombre de leurres disponibles en magasin est tout aussi varié. Elle est généralement pratiquée à partir du moment où la couche supérieure de l’eau est assez chaude pour que les carnassiers tendent à monter afin de chasser les proies qui se trouvent à proximité de la surface. Pour la région Bretagne et Normandie, cela correspond à une période allant de fin mai jusqu’aux mois d’octobre ou novembre selon la température de l’eau.

Le popper…. En toute circonstance.

Le popper est un leurre de surface qui possède une tête concave qui lui permet de faire une gerbe d’eau à chaque tirée de canne, plus ou moins importante selon l’intensité mise lors de l’animation.

Il se distingue des leurres traditionnels qui ont une nage dite "walking the dog", c’est-à-dire oscillant à la surface de gauche à droite au rythme des coups de scion que lui inflige le pêcheur.

Cette technique demande une certaine maîtrise afin de bien coordonner l’action de la canne avec la récupération du moulinet.

Si la mode est plus aux leurres  "walking the dog", cela fait 3 ans que j’utilise quasi exclusivement le popper en surface et mes résultats ne me feront pas revenir en arrière pour l’instant. Seulement face au rayon de son détaillant, il se peut que vous vous sentiez perdu par le choix qui s’offre à vous.

J’ai choisi parmi la multitude de poppers disponibles le modèle "Feed Popper" de chez Tackle House, célèbre marque japonaise distribuée en France par Ultimate Fishing et disponible dans la plupart des magasins.

Disponible en nombreuses tailles (70, 100, 120, 150 et 175 mm) et de nombreux coloris, ce popper à l’avantage d’avoir une armature traversante. C’est-à-dire qu’une seule pièce métallique est utilisée pour relier l’œillet de raccord à la ligne avec les œillets pour les hameçons. Cette construction traversante permet de l’utiliser sur de gros poissons malgré une taille de leurre petite, sans risque d’arracher le tout.

Popper

Dans quelles conditions utiliser ce leurre ?

Eh bien lorsque l’envie vous prend ou presque ! Il n’y a pas de conditions types pour l'utilisation du popper. Que ce soit sur les chasses ou bien lorsque la situation paraît calme, le popper est capable de réveiller une zone à lui tout seul.

Sa forme profilée vers l’arrière fait qu’il se lance très bien ce qui est une plus-value non négligeable lorsqu’il est utilisé sur des chasses ou du bord. Je n’hésite pas à l’utiliser même s’il y a 15 m de profondeur sous le bateau, dès lors que je sais qu’il y a du poisson actif dans la couche d’eau supérieure soit grâce au sondeur soit en regardant les oiseaux s’intéresser à la surface. Cela est également valable du bord. Un oiseau qui fait du surplace ou qui plonge ce n’est jamais anodin !

Comment l’animer ?

Sa facilité d’animation permettra aux pêcheurs débutants de l’utiliser sans aucun problème ce qui n’est pas forcément le cas avec d’autres leurres. Le feed popper peut être animé de plusieurs façons.

De grandes tirées canne basse le feront passer sous la surface laissant derrière lui une longue traînée de bulles sans faire de véritables "pops".

Une animation plus franche, toujours canne basse, plus classique de l’animation des poppers avec des coups de scion francs lui fera faire une gerbe plus ou moins importante en fonction de l’intensité. Pensez à faire des pauses de 1 à 2 secondes entre les pops. Bien souvent l’attaque se produit à la reprise de l’animation.

Le ramener de façon linéaire et rapide canne haute le fera courir sur l’eau et entraînera des attaques spectaculaires et violentes. Plus le leurre se rapproche de vous et plus vous baissez la canne afin d’éviter qu’il ne décroche de l’eau.

 

Popper
Pour la traque des thons, utilisez aussi bien le  120 que le 175. Son armature traversante est une garantie au combat pour ne pas perdre le poisson.

Choisir le coloris

Sur ce sujet il y a probablement autant d’avis que de pêcheurs. J’affectionne les coloris naturels (verts et bleus), mais aussi le dos jaune surtout lorsque la luminosité est faible.

Popper
Le feed 120 coloris #8. Mon préféré pour le bar.

Pour ma part, j’utilise des coloris imitatifs ou naturels lorsque l’activité est visible et en revanche les coloris incitatifs lorsque je ne perçois pas l’activité. Mais cela n’engage que moi !

Une base d'une boite de pêche

Le Feed Popper est un atout majeur à avoir dans sa boîte. Avec 2 ou 3 leurres en variant la taille et le coloris vous couvrirez la quasi-totalité des situations rencontrées. Pensez à les monter aussi en hameçons simples pour moins blesser les poissons. Cela n’entraîne pas plus de loupés ou de décrochés.

Popper
Assist hook utilisé pour armer un feed popper 175 pour le thon

Sur les tailles 175, utilisées pour le thon, un assist hook - un hameçon simple relié à un anneau brisé par une cordelette de très forte résistance - est le bienvenu pour éviter de décrocher les grosses prises.

Popper
Soit 2 assists hook ou bien un combo assist/triples

Points forts

  • Facilité d’utilisation
  • Distance de lancer
  • Variété des tailles et coloris
  • Armature traversante

Points négatifs

  • Le prix. (comptez 30 € pour la taille 120 et 50€ pour le 175)
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...