La vive, un petit poisson qui peut vous faire du mal

Magré son air inofensif, la vive est redoutable. © Jean-François Leroux

Quand on pêche en mer, il y a les poissons que l’on espère et les prises dont on rêve. En revanche il y a aussi les poissons à éviter absolument. La vive est de ceux-là.

La vive passe le plus clair de son temps enfoncée dans le sable, mais ce poisson, pour des questions d’alimentation, ne dédaigne pas sortir de sa cachette. Sous ses airs inoffensifs, ce petit poisson s’avère être un combattant qui peut être dangereux pour l’homme.

Il arrive aux pêcheurs qui cherchent des vifs comme des lançons avec une Mitraillette (train de plumes) de prendre bien involontairement des vives. Dans ce cas, il est impératif de ne pas saisir ce poisson à mains nues. En effet, la vive est dotée de petites antennes noires au dessus de la tête qui contiennent un poison redoutable. Ce venin peut provoquer des douleurs immédiates et intenses. Nausée, transpiration, vomissement ainsi qu’un gonflement et un durcissement de la peau figurent parmi les effets d’un contact avec la vive.


Les parties noires sur le dos contiennent le venin de la vive.

De l’eau très chaude en cas de piqure

Le mieux est de déccrocher la vive à l'aide d'une pince ou d'un chiffon. Si vous vous faites piquer par mégarde et si vous le pouvez, il faut appliquer rapidement de l’eau chaude sur la zone infectée par ce venin. A défaut de pouvoir le faire, le mieux est de rentrer de pêche et d’entrer en contact avec un médecin ou avec la SNSM. Les surveillants en poste sur les plages connaissent la procédure à suivre. Il arrive aussi aux baigneurs de se faire piquer sur la plante des pieds en marchant dans l’eau.

Pour la bouillabaisse

D’une longueur maximale de 20 cm, ce petit poisson est de couleur claire avec des rayures marron. Sur un plan gastronomique, une fois débarrassée de son poison, la vive rentre dans la composition de la bouillabaisse chère aux méditerranéens, mais peut aussi se consommer en filet comme un poisson blanc (la chaire fine ressemble à la sole).

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...