Tout savoir sur le black-bass

Joli petit black-bass pris à vue en wacky © Gauthier Martin

Communément appelé black-bass, l’espèce introduite en France est l'espèce largemouth (grande bouche). C’est le poisson de sport par excellence en eau douce !

Histoire

Le black-bass à grande bouche ou micropterus salmoides est originaire des Etats-Unis et du Canada où sa pêche est très populaire. Il a été introduit en France à la fin du 18e siècle puis à nouveau au terme de la seconde guerre mondiale. Le black-bass est le premier poisson carnassier à avoir été introduit en France, avant le sandre. C’est un formidable poisson qui suscitent l’engouement chez les amateurs de pêche sportive.

Morphologie

La robe du bass à grande bouche est verte et dorée, ses flancs verts et mouchetés de noir, son ventre blanc à jaunâtre. Sa ligne latérale est parsemée de taches noires. Ce poisson porte bien son nom de grande bouche, avec sa gueule prééminente qui lui donne un air bougon. Cette dernière est fendue et elle offre au bass une impressionnante capacité d’ouverture pour gober ses proies ! La nageoire dorsale est composée d’une partie épineuse comme pour la perche ou le sandre.

C’est un poisson trapu et puissant, tout en muscle, une véritable boule de nerf ! Sa forme ovale rappelle celle de la perche. En France, il peut atteindre les 70 cm pour environ 5 kg.

Habitat

A l’inverse de son cousin, le micropterus dolomieu ou black-bass à petite bouche, qui apprécie les zones de courant, la grande bouche préfère les eaux calmes, claires et riches en végétation. Cette espèce apprécie la chaleur, mais elle a une bonne résistance au froid en conditions hivernales. Aujourd’hui il est bien implanté en France, cependant les populations sont mieux représentées dans la moitié sud du pays où plus d’effort sont mis en place pour favoriser son leur développement.

Comportement

Le black-bass est un poisson curieux et actif, on le voit souvent chasser et nager en surface. C’est un poisson vorace, mais il peut aussi se montrer très lunatique et rester invisible, posé sur le fond ou dans des obstacles et avoir une faible activité alimentaire. Mais sa nature vorace et curieuse le rende tout de même très vulnérables face aux pêcheurs. C’est un poisson qu’il faut protéger correctement (maille à 40 cm ou remise à l’eau obligatoire) si l’on souhaite voir sa population augmenter.

Reproduction

La fraie du black-bass commence quand la température de l'eau atteint environ 15°C à 16°C et environ une douzaine d’heures de lumière.

A ce stade on observe des transformations physiques chez le mâle, la lèvre supérieure devient rougeâtre tout comme les yeux. Ensuite, comme le sandre le mâle fait un nid pour attirer une femelle qui viendra y déposer ses œufs, de 2000 et 4000 œufs par kilo proportionnellement à son poids. Après la ponte, le mâle reste sur le nid ou dans ses environs jusqu'à ce que les alevins mesurent environ 3cm. La femelle ne reste quelques jours autour du nid pour surveiller. Les bass sont très agressifs au moment de la reproduction, ils protègent férocement leur nid. Alors, pour ne pas perturber la reproduction et le développement de l’espèce, il vaut mieux les laisser tranquille d’avril à fin juin.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...