Souvenir de pêche / Souvenir de pêche : une sortie exceptionnelle de pêche au bar volontairement avortée !

Lorsque l’on prépare une compétition, l’objectif n’est pas de prendre un maximum de poissons, pour ne pas saturer les spots, mais simplement d’identifier leur tenue et la façon de les faire réagir. Passée cette étape, dans un souci d’efficacité future, il convient de stopper la pêche, même si cela est parfois particulièrement frustrant.

Nous sommes fin mai 2018, avec mon ami et partenaire de compétition, Matthieu, en pleine préparation de l’Open des Glénans qui se déroule 3 semaines plus tard.

Les Glénans constituent un biotope vraiment particulier pour la pêche du bar, car il y a très peu de courant et la logique de recherche et de localisation des poissons est différente des zones que nous pêchons habituellement. Ainsi, pour trouver les bars, il faut trouver leur zone d’alimentation et d’activité. Riche d’un millier de roches situées entre 1 et 40 m de profondeur, ils peuvent être partout. C’est pourquoi il faut identifier les secteurs d’activité concentrés sur les lançons et de bancs de poissons pélagiques. L’observation devient alors fondamentale.

Une zone prometteuse

Nous avions repéré, quelques semaines auparavant une petite zone concentrant quelques poissons et nous décidons donc d’approfondir cette option ce matin-là sans savoir que nous allions réaliser une pêche exceptionnelle.

Le bateau idéalement placé par rapport au vent, nous dérivons sur la première tête de roche. Je rate une touche, Matthieu enchaîne avec un poisson de 60 cm et je ferre alors un très gros poisson qui accusera 80 cm à la mesure… L’envie de faire une seconde dérive est tentante, mais nous devons nous en tenir à notre stratégie et décidons de laisser le caillou tranquille. Nos intuitions étaient bel et bien confirmées.

La confirmation

On s’aventure alors sur une autre structure à proximité et je ferre alors un nouveau lunker de 70 cm. La stratégie étant ce qu’elle est, nous devons nous y tenir et ne repassons pas sur la pierre, même si la promesse d’une belle pêche nous dévore.

On s’écarte et explore alors la tête suivante. L’objectif est de voir s’il existe plusieurs patterns et je troque donc mon slug contre un shad et passe d’une animation linéaire à une pêche en traction… Sanction immédiate et à nouveau un poisson de 70 cm ! Cette pêche qui était censée être une simple prospection prend des allures de sortie mémorable !

Etre raisonnable pour préserver notre stratégie

Il est temps de se poser les bonnes questions et de faire les bons choix et nous décidons d’abandonner l’endroit pour revenir à marée montante et de prospecter ailleurs dans des zones totalement différentes avec des techniques variées.

Nous glanons quelques poissons ici et là et revenons alors à marée montante sur une roche un peu en retrait de celles explorées le matin. Nous observons immédiatement de l’activité au sondeur et la première dérive se solde avec un nouveau poisson de 70 cm pour moi et un magnifique spécimen de 82 cm pour Matthieu.

La décision est prise, nous avons localisé une zone vraiment prometteuse, il est préférable de limiter la pression de pêche si nous souhaitons retrouver les poissons le jour J.

Les interrogations fusent lors du retour. Seront-ils encore là dans 3 semaines ? Quelle pêche aurions-nous pu réaliser aujourd’hui si nous avions insisté ? Quelle est la stratégie à mettre en œuvre le jour J et pour nos prochaines sorties ?

Nous avons alors choisi la sortie suivante de définir les limites de cette zone d’activité en partant de très loin et en nous rapprochant peu à peu. Il s’est avéré que le spot était finalement peu étendu et se limitait à quelques pierres, mais abritaient que de beaux poissons…

La frustration d'une compétition annulée

La compétition fut finalement annulée 2 jours avant pour des raisons de météo et de sécurité évidentes et nous ne saurons jamais si ce jour-là nous aurions pu rééditer la performance. Nous étions frustrés et déçus, mais aucune autre décision n'était envisageable.

Pour alimenter un peu plus les regrets, mais surtout pour prendre beaucoup de plaisir, nous y retournons 3 semaines plus tard et nous y trouverons une nouvelle fois une belle concentration de poissons compris entre 65 et 75 cm.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...