Pacific Pêche en redressement judiciaire et en quête d'un repreneur

Façade du Pacific Pêche de Nantes

Nous savions l'enseigne Pacific Pêche en difficulté depuis quelques temps.  C'est malheureusement officiel : Pacific Pêche a été placé en redressement judiciaire le 1er avril 2020 et est actuellement à la recherche d'un repreneur.

L'enseigne, forte de 44 magasins répartis sur toute la France et d'environ 270 employés, est rapidement devenue emblématique chez les pêcheurs depuis son arrivée dans le secteur de la vente d'articles de pêche en 1993. Une rumeur selon laquelle Pacific Pêche était en grande difficulté a circulé rapidement après le début du confinement, ayant eu pour effet de susciter de nombreuses interrogations. C'est désormais officiel : l'enseigne, placée en redressement judiciaire depuis le 1er avril 2020, est actuellement en quête d'un repreneur.

Pacific Pêche en difficulté à cause de mauvais choix stratégiques ?

Comme le précise le journal économique Les Echos, qui a rendu publique la nouvelle le 15 avril 2020, Pacific Pêche faisait face à une baisse de ses ventes ces dernières années. Son CA, qui est passé de 43 M€ en 2017 à 39,5 M€ en 2018, devrait se chiffrer aux alentours de 37 M€ pour 2019. L'entreprise avait néanmoins pour projet de s'allier à Carrefour, un géant de la grande distribution, dans le cadre du lancement d'un nouveau concept de Shop-in-shop, c'est-à-dire, d'espaces de vente dédiés à la pêche dans les hypermarchés de l'enseigne (source : Capital.fr). Cela aurait été pour Pacific Pêche l'occasion de faire la promotion de ses produits développés en interne.

Effectivement, depuis la reprise de l'enseigne en exploitation par la société ASD en 2018, Pacific Pêche avait entrepris de développer sa propre marque, décidant dans le même temps de s'affranchir de marques de renom. Ce pourrait être ce choix stratégique qui a en partie causé la chute de la chaîne.

Même si les difficultés rencontrées par Pacific Pêche sont manifestement antérieures à la crise sanitaire et économique que nous vivons actuellement, il semblerait que le confinement de la population prononcé le 16 mars dernier ait finalement porté le coup de grâce.

L'enseigne dans l'attente d'un repreneur

Espérons qu'un repreneur se manifeste, car si plus de 40 points de vente (et les 270 salariés associés) venaient à disparaitre, le paysage de la pêche en France s'en verrait fortement appauvri. Et c'est sans compter le fait que l'offre de ces 44 GMS (Grandes et moyennes surfaces) ne pourrait être totalement remplacée.

La société, qui dispose de 6 mois pour renflouer ses caisses en ne vivant que sur son stock, a mis en place une opération promotionnelle de grande envergure en garantissant 30 % de remise sur l'ensemble de son site internet dès 100 € d'achat.

Réagir à cet article :
Kapfer Christopher - 4 mois
Ils sont bien gentils de faire 30% sur les stocks, on commande, on paye, mais eux ne livrent pas...
Ajouter un commentaire...