Point de vue / Existe-t-il de mauvais leurres pour la pêche ?

Chaque année, le marché du leurre voit l’apparition de nouveaux modèles et de nouveaux coloris. Chacun a ses préférences et essaye quelques nouveautés chaque saison pour parfois en arriver à la conclusion que certains sont de très mauvais leurres. Mais est-ce une réalité ?

L’utilisation plus que le leurre lui-même

Ne vous est-il jamais arrivé que votre leurre fétiche soit aussi celui que votre partenaire ait en horreur, ou encore que celui qui n’a aucune trace de dents dans votre boîte soit à l’origine de nombreuses prises pour vos amis ?

Nous connaissons tous cette situation et nous pouvons tous citer le nom des leurres avec lequel nous avons le plus de réussite… Au-delà du fait qu’ils doivent passer bien plus de temps au bout de notre ligne que les autres, il y a sans doute d’autres explications qui expliquent pourquoi un leurre est mauvais pour nous et excellent pour un autre ! Il ne s’agit sans doute pas de ses qualités intrinsèques, mais plus de son utilisation...

Quand rien ne mord

La première raison qui fait que certains leurres ont rarement vu l’eau et dorment paisiblement au fond de nos boîtes est que nous leur avons donné une chance quand tout le reste ne marchait pas… Manifestement c’est un mauvais jour pour la pêche, on ne trouve pas les poissons ou ils sont totalement inactifs et on essaye des nouveautés dans ces conditions. Les conclusions sont sans appel : c’est vraiment un très mauvais leurre ! Peut-être devrions-nous commencer les sorties avec ces nouveautés ?

Tout simplement pas adapté

Nous concluons aussi parfois de l’inefficacité d’un leurre, car nous ne l’avons simplement pas utilisé dans les bonnes conditions. Il est tout à fait possible qu’il ne corresponde pas aux proies du moment, qu’il ne soit pas adapté au milieu (trop lourd et gros dans 50cm d’eau ou un minnow dans 40m de profondeur), au moment de la journée ou à la saison (un topwater en plein mois de janvier…) ou encore à la météo comme si nous utilisions un leurre de surface très léger dans une grosse houle.

Il est toujours important que comprendre les caractéristiques d’un leurre et de définir son cadre d’utilisation pour en tirer le meilleur !

Mal utilisé ou mal monté

Parfois nous n’avons pas de réussite avec un leurre alors que nous prenons des poissons au même moment avec un autre, simplement parce que nous l’avons mal monté ou parce que l’utilisation que nous en faisons n’est pas la bonne. Ainsi nous avons choisi un jerkbait, mais nous ne savons pas comment l’animer ou par exemple nous n’arrivons à réaliser des « pops » avec le popper que l’on vient de s’offrir… Le plus mauvais est-il le leurre ou celui qui l’utilise du coup !?

Une mauvaise présentation

Enfin, il est tout à fait possible que le leurre que nous utilisons soit adapté à l’endroit et au moment et que nous sachions l’animer, mais simplement que nous fassions une erreur de présentation ; la profondeur, l’angle de lancer...

S’il est sans doute vrai que certains leurres sont plus efficaces que les autres, je ne crois pas qu’il en existe de vraiment mauvais. Ainsi, laissez la chance à chaque nouveauté et chaque leurre demeurant dans votre boîte en les essayant à plusieurs reprises, dans des conditions différentes et de manières différentes. Vous découvrirez peut-être le secret de certains et ils vous offriront alors de belles surprises.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...