Comment classer les leurres durs pour la pêche sportive ? 

© Fred Brilloux

Pour la pêche sportive, plusieurs familles de leurres durs existent, suivant qu’ils nagent de la surface jusqu’au fond. Pour vous permettre de les distinguer plus facilement, nous les classerons en cinq familles, chacune se déclinant en sous-familles.

3 conseils pour s’y retrouver dans la jungle des leurres disponibles

  • Pour débuter la pêche avec des poissons-nageurs, il n'est pas nécessaire de posséder des pleines boîtes de leurres si l’on n'en connaît pas l'utilisation.
  • Il est recommandé d'avoir dans sa boite un ou deux leurres de chaque catégorie et de savoir les animer afin de comprendre leur fonctionnement.
  • Par la suite, pour augmenter votre gamme, n’hésitez pas à demander conseil à votre détaillant

1 - Les leurres de surfaces (Top water) sans bavette et flottants

Ils évoluent à la surface de l’eau, ils ont la particularité d’imiter les chasses de poissons carnassiers en eau douce comme en mer.

Leurres durs de surfaces

Les poppers

Ils sont souvent munis d’une bouche incurvée ou concave de façon à émettre des sons plus ou moins puissants à chaque tirée. Chaque popper émet un son particulier. Certains possèdent une ou plusieurs billes de façon à provoquer les attaques. 

L'animation doit être lente et discrète en absence de courant (comme sur les lacs) ou de vent et, au contraire, rapide sur les courants et les radiers : "Pop.pop.pop……Pop"

Plus la face du popper est concave plus le son sera puissant et sourd.

Les Stickbaits ou leurres bâtons (Pencil baits)

Leur nom provient de leur forme allongée.

Particularité : ils glissent sur l’eau de droite à gauche comme un serpent, en zigzags (walking the dog).

L’animation se fait par de petits coups de scions en synchronisant la rotation du moulinet et canne basse.

Parmi ces poissons-nageurs, plusieurs possèdent des billes afin de pouvoir les propulser à de longues distances et émettent ainsi des sons aigus à grave.

Les poissons-nageurs à hélices (Prop baits / Propellers)

Forme allongée avec la caractéristique d'être munis à l'avant et/ou à l'arrière d'hélices métalliques (de 1 à 3 hélices). 

Pour l'animation, ces leurres seront animés par petites tirées de façon à créer des émulsions de petites gouttes d’eau (comme si des alevins sautaient hors de l’eau).

Ils émettent des sons intermédiaires entre le popper et le stickbait.

Les Top Wobblers (vacillement à la surface)

Leurres durs de surface

Grace à leurs appendices comme des ailes ou leur bavette particulière, ils émettent de fortes vibrations et des chapelets de bulles en surface. Ils sont utiles pour prospecter de vastes zones calmes.  

2 - Les leurres de subsurface avec une petite bavette ou sans bavette (Jerk bait minnow)

Leurres durs de subsurface

Certains possèdent une toute petite bavette tandis que d'autres en sont dépourvus. Ils ont la particularité d'évoluer sous la surface de l'eau (profondeur de nage : 50 cm). D'autres peuvent descendre plus profond, mais jamais plus de 1,50 m sinon nous les classerons dans une autre famille.

Ils imitent parfaitement les poissons en fuite, ce qui a pour effet d'exciter les prédateurs comme les perches et les brochets.

Leur animation consiste en une récupération lente à rapide entrecoupée de brefs arrêts. Ces leurres se désaxent au moindre coup de scion ce qui a pour effet de provoquer l'attaque. Certains restent en suspension (suspending), ramenés sur quelques mètres puis stoppés : ils restent ainsi immobiles jusqu’à ce que l’on reprenne à nouveau l'animation.

Le Jerkbait a la particularité de pouvoir pêcher au-dessus des herbiers ou des cailloux, dans des endroits peu profonds. Il est idéal pour rechercher perche, brochet et black-bass.

Les Stickbaits coulants ou lipless minnow ont la même nage que ceux de surface, mais ils évoluent sous la surface. Ils sont utiles lorsque les carnassiers ne percent pas la surface pour attaquer le leurre.    

3 - Les leurres de pleine eau (moyenne et grande bavette)

Leurres durs de pleine eau

Flottants ou coulants, ces poissons-nageurs sont très polyvalents, il est possible de les mettre dans toutes les mains, du débutant au pêcheur confirmé.

Son animation plait suite aux vibrations puissantes qu'il émet.

De forme arrondie ou ovale, munis de bavette proéminente, ils oscillent et peignent les couches d'eau. Plus la bavette est longue plus le leurre descendra rapidement en profondeur lors de la récupération. Plus la bavette est large plus les vibrations émises seront importantes.

Un avantage pour les leurres flottants à grande bavette : lors de la récupération dans les obstacles, la bavette sert de bouclier : elle frappe une branche, on stoppe la récupération de celui-ci afin que le leurre remonte vers la surface, puis on récupère sans avoir piqué son leurre dans la branche.

Technique payante : Il est également possible de pêcher sur les plages de sable en tapant le fond avec la bavette (bottom-taping), ce qui a pour effet de créer des émulsions de sable (illusion d'un petit poisson cherchant sa nourriture au fond).

Brochets, perches, black-bass, sandres, silures et même les carnassiers marins n'y résistent pas.

Les Crankbaits (ronds et trapus) s’animent le plus souvent en lancé /ramené avec des stops. Flottant le plus souvent.  

Les longbill minnows possèdent une grande bavette et sont fins de corps, ils s’animent comme les jerkbaits minnows, mais plus profondément (3 m voir 6 m pour certains)

Les Lipless crankbaits : Absence de bavette et anneau d'attache sur le dos, leur particularité est d'émettre de très fortes vibrations. Presque tous sont munis de billes afin d'augmenter la sonorité. Ce sont des poissons-nageurs coulants que l'on projette loin et qu’on laisse couler avant de les récupérer par saccades plus ou moins amples. L’autre animation consiste à juste effectuer des lancés/ramenés entrecoupés de micros pauses.
Avantages : La sonorité permet de balayer largement la couche d'eau et d'attirer les carnassiers de très loin. Ce leurre est capable d'attirer de beaux spécimens, car un petit poisson qui dégage autant d'énergie attire la convoitise des gros prédateurs (pour l’anecdote, en Loire des silures de plus de 2 mètres ont été pris avec ce genre de leurre)
Inconvénients : Peu utilisé par les pêcheurs, car bien souvent il reste accroché dans les obstacles (nénuphars, branches…)

4 - Les gros poissons-nageurs : Big bait / Pull bait

Leurres durs

Leurs particularités : ils sont lourds (50 à 180 g voir plus), longs ou gros (25 cm et plus). Ils sont employés surtout pour la pêche du brochet et éventuellement le silure. Ils s'animent comme les autres à la seule différence que le matériel est beaucoup plus puissant.

5 - Les leurres articulés : les Swimbaits

Leurres durs

Ils s’apparentent à de vrais poissons lors de la récupération. Plus il a d’articulations plus le leurre nage vite. Par exemple avec 2 articulations le leurre nagera très lentement. Je le ramènerais lentement ou par petites tirées (twitchs) avec des stops. Si mon leurre possède 7 articulations, je ramènerais plus rapidement et je ferais des micropauses.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...