Le noeud de cuillère : un basique solide

© Thierry Cendrier

Avoir confiance en son nœud est un élément indispensable pour mener à bien un combat et ne pas hésiter à mettre la pression sur le poisson. Je commence donc cette série par celui que j’utilise le plus souvent et depuis très longtemps : le basique nœud de cuillère.

Le principe de base des nœuds de pêche est de réaliser plusieurs spires et de les bloquer ensuite. L’efficacité d’un nœud se juge alors à deux critères :

  • Il ne glisse pas
  • Il est solide et n’entame les qualités de résistance de votre fil

Pour plus de visibilité, le nœud est réalisé avec du fluoro en 50/100.

Noeud cuillère

  • Étape 1: Passez le fluoro dans l’œillet de votre leurre, agrafe ou tête plombée.

Noeud cuillère

  • Étape 2 : Passez le brin libre par dessus le brin principal.

Noeud cuillère

  • Étape 3 : Faites 3 ou 4 tours avec le brin libre autour du brin principal, en remontant "vers le moulinet".

Noeud cuillère

  • Étape 4 : Passez le brin libre dans la boucle qui s’est formée proche de l’œillet.

Noeud cuillère

  • Étape 5 : Une nouvelle boucle s’est alors formée, passez le fluoro le brin libre à l’intérieur.

Noeud cuillère

Étape 6 :

  • Humidifiez votre nœud avec votre salive.
  • Serrez le nœud en tirant sur le brin principal, puis sur le brin libre.
  • Coupez le brin libre à 2-3 mm du nœud.

Rendu final, votre nœud est désormais terminé.

 

Avantages :

  • Très solide
  • Rapide à exécuter

Inconvénients :

  • Glisse avec de la tresse
  • Difficile à réaliser avec de très gros diamètres (70-100/100). Dans ce cas, je supprime l’étape 5 et je réalise une petite butée au bout du brin libre à l’aide d’un briquet.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...