L'anguille est une espèce menacée

Anguille prise à l'aube en canal © Gauthier Martin

L’anguille Européenne est une espèce migratrice emblématique qui subit un très fort déclin à l’échelle mondiale. Depuis les années 80, le stock de civelles a chuté de 90 %. Malheureusement ce poisson mystérieux qui fait partie de notre patrimoine est en danger.

Les suivis pour essayer de protéger

Malgré le fait qu’elle soit populaire et pêchée par un grand nombre, les connaissances sur cette espèce sont relativement méconnues.

Suite à l’effondrement dramatique de la population d’anguille dans les années 80, l’espèce a été classée en danger critique d’extinction en 2008 ! Un plan de gestion européen a été mis en place en 2007, suivi par un plan de gestion national de l’anguille en 2009.

Dans le cadre de ces plans de gestion, les fédérations de pêche et de protection des milieux aquatiques de France entreprennent des suivis de l’espèce. Ses suivis permettent d’établir un bilan sur l’état des populations et de mettre en place des programmes d’actions sur le bassin pour tenter de préserver cette espèce emblématique.

Une espèce sensible

Le déclin de la population d’anguille n’est pas la conséquence d’un seul facteur mais une accumulation de plusieurs problèmes que rencontre l’espèce dans les différentes étapes de son cycle biologique.

En effet cette espèce migratrice sensible est sujet à de multiples pressions qui entravent au bon développement de sa population. L’anguille souffre de nombreux problèmes, elle peut difficilement franchir un barrage en rampant hors de l’eau à causes des conditions très restrictives de pente, d’humidité, de nature du sol et de distance à parcourir.

L’espèce a besoins d’aménagement spécifiques pour traverser les ouvrages humains et coloniser les rivières où elle va entamer sa phase de croissance. Au problème de la libre circulation s’ajoutent d’autres facteurs néfastes comme la modification des courants océaniques qui perturbent le parcours des larves d’anguilles.

Il y-a aussi la pollution chimique des eaux qui peut être fatale à ce poisson de fond. On peut également prendre en compte la destruction des habitats avec des rectifications ou des curages intempestifs.

La surexploitation de la ressource avec les pêches de civelles et le braconnage a également sa part d’importance dans la diminution des stocks !

Ajouté à cela la prédation naturelle et les pathologies et l’on comprend aisément pourquoi la population d’anguille européennes à fortement chuter.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...