Pêcher aux leurres à l'aube et au crépuscule

Coucher de soleil sur le marais © Gauthier Martin

Certaines périodes de la journée sont meilleures que d’autres pour aller à la pêche. C’est le cas de l’aube et du crépuscule, les prédateurs se mettent en chasse et nous offre souvent des instants magiques !

Que l’on soit matinal ou couche-tard

Comme toutes choses, les trésors de la nature se méritent. Pas toujours facile de se lever à 4h du matin, ou de passer sa soirée avec les moustiques, au lieu d’être bien installé dans son canapé. Par contre, pour les prédateurs, c’est le moment idéal pour se mettre en chasse d’un bon repas. Ce phénomène est encore plus marqué en été, lorsque les jours sont les plus longs. Les poissons préféreront s’alimenter aux heures les moins chaudes de la journée. Des postes qui semblent vides en journée peuvent être très propices, tôt le matin ou tard le soir.

Coup du matin en canal

Une ambiance à part

L’atmosphère est assez mystique au lever du jour et à la tombée de la nuit, comme si l'on surprenait la nature, qui profite de la nuit pour vivre à l’abri des regards. On observe une faune beaucoup moins méfiante, se mettre en activité. Assister à ce spectacle nous donne l’impression d’être un privilégié, que la nature se livre à nous ! À cet instant, peu importe si l'on prend du poisson, on est juste heureux d’être à la pêche et l'on ne regrette ni son lit ni son canapé !

Une demi-heure avant et une demi-heure après le coucher du soleil

La pêche de nuit est interdite en France, sauf arrêté spécifique sur quelques parcours pour la carpe ou sur le domaine privé. Il faut un début et une fin à tout. Pour la pêche, la limite de l’heure légale est de 30 minutes avant le lever du soleil et 30 minutes après le coucher du soleil. Si l’aube et le crépuscule sont si magiques, c’est aussi parce que ce sont des périodes intenses et très courtes.

Sandre pris au leurre en fin de soirée

L’heure de la chasse

Comme dans la savane avec les lions, la faible luminosité permet aux poissons carnassiers de surprendre leurs proies plus facilement. On assiste parfois à de purs moments de frénésie alimentaire, le poisson-fourrage grouille en surface et il saute hors de l’eau pour éviter l’attaque des prédateurs.

C’est toujours un plaisir d’assister à ce spectacle et c’est très motivant de savoir que des poissons chassent sous la surface !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...