Animer son leurre à la bonne profondeur pour trouver les carnassiers

Sandre sur le fond caché sous un arbre mort © Gauthier Martin

La pêche au leurre est un sport complexe qui demande une réflexion permanente pour sortir régulièrement du poisson. Car tout comme les humains, ces derniers ont des habitudes qui changent selon les conditions. À moins d’avoir un sondeur qui nous indique la profondeur où se tient le poisson, il faut veiller à prospecter méthodiquement la colonne d’eau pour les trouver.

Ne pas griller les étapes

Quand on arrive sur un poste, il faut se dire qu’un poisson est peut-être en chasse entre deux eaux ou qu'il se tient près de la surface. C’est pourquoi il est judicieux de commencer par prospecter avec un leurre qui nage en surface ou juste en dessous. Ensuite, après quelques passages, on peut commencer à peigner la couche d’eau inférieure, en linéaire entre deux eaux. Il faut jouer avec la densité des leurres pour prospecter méthodiquement tous les paliers à partir de la surface. Parfois les poissons seront tout simplement posés au fond et pour les trouver, il faudra aller les chercher en grattant le fond avec son leurre.

Ne pas négliger la surface

Quand le poisson est actif, il est souvent entre deux eaux, le nez pointé vers la surface en position d’attaque. Si on laisse couler son leurre sur le fond, dans le meilleur des cas il sera intercepté à la descente par le poisson en chasse. Mais s’il tombe quelques mètres plus loin, le poisson ne voit pas le leurre qui lui passe dessous, il ne voit que le corps de ligne qui risque de l’effrayer et mettre à l’eau vos chances de capture !

Pêcher à la bonne profondeur
Grosse perche attrapée sur un haut fond avec un jerkbait a bavette courte

Mon expérience

Quand j’arrive sur un poste, j’essaye de faire quelques lancers avec un leurre de surface (grenouille, rats, stickbait,buzzbait, popper…). Si je n’ai pas de touche, je continue avec un poisson-nageur à bavette courte qui va évoluer sous la surface (entre 10 cm à 1 m). Cela me permet de ne pas passer à côté des poissons en chasse. Ensuite, j’ai le choix entre augmenter la taille de ma bavette pour gagner en profondeur ou opter pour un autre style de leurre.

Pêcher à la bonne profondeur

Les lames vibrantes, les jigs et les leurres souples sont des leurres très polyvalents qui permettent de prospecter toutes les couches d’eaux en jouant sur leurs poids, l’animation et la vitesse de récupération. Les poissons ne sont pas toujours au plus loin et au plus profond, ils sont parfois justes à vos pieds sous la surface, dans les bordures et sur les hauts fonds !

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...