Partir pêcher à l’aventure en kayak

© Gauthier Martin

Vous voulez vous faire les bras et profiter des meilleurs postes de pêche avec une grande autonomie, alors le kayak est fait pour vous !

Une embarcation légère

L’avantage majeur du kayak, c’est qu’il est facilement transportable sur un toit de voiture ou même un sac un dos pour les modèles gonflables. Pas besoin de moteur en kayak, qu’il soit propulsé par des pagaies ou un pédalier, c’est notre corps qui travaille pour avancer. On glisse sur l’eau sans bruit et il est possible de parcourir rapidement de grandes distances avec un peu d’entrainement. C’est une embarcation taillée pour fendre l’eau et remonter facilement le courant. Les kayaks de pêche sont généralement des modèles "sit on top" (cockpit ouvert). Pour la plupart, ils sont insubmersibles.

Pêcher en kayak

Un formidable outil pour la pêche

Cette petite embarcation légère et rapide est redoutable pour la pêche. On peut l’emmener partout et son faible tirant d’eau donne accès des secteurs où les bateaux ne vont pas. La pêche en kayak est une vraie aventure. On peut observer la nature sans la déranger et approcher les postes de pêche avec précision et discrétion. Une sortie en kayak est toujours une bonne occasion de faire un peu de sport et d’embarquer une canne et une boite de leurre pour faire quelques lancers.

Pêcher en kayak

Le bon équipement pour le kayak

En kayak, la principale difficulté est que l’on pêche assis, les mouvements sont restreints et on n’a pas la même aisance que debout. Il faut mieux choisir une canne assez courte pour avoir de la maniabilité. Certains kayaks sont équipés de portes de cannes, un accessoire que l’on trouve aussi vendu séparément. À bord, il faut aussi prévoir un ou plusieurs rangements hermétiques pour garder ses affaires au sec.

Pêcher en kayak

Pour la tenue, c’est à vous de voir. Le point le plus important est de porter un gilet de sauvetage… Il est aussi possible de mettre des waders s’il fait froid. Surtout pas de modèle PVC qui risque de se remplir et de nous faire couler en cas de chute. Pour être tranquille, il est bien d’avoir un cordage à bord, ça peut toujours servir pour tirer son kayak ou s'amarrer à la rive. On peut aussi prendre une ancre si on veut rester statique sur l’eau. Attention, il faut mieux éviter de s’ancrer en plein courant quand on débute, c’est une opération qui peut être dangereuse si on ne maitrise pas encore bien l’embarcation qui peut basculer.

Pêcher en kayak

 Enfin, je n’oublie jamais les lunettes polarisantes qui sont d’une grande aide en navigation pour repérer et éviter les obstacles en surface et voir ce qu’on a sous le kayak.

Vous êtes prêt à glisser sur l’eau, bonne promenade.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...