Les grandes familles des poissons d'eau douce

Une multitude d’espèces de poissons peuplent nos eaux. Pour les différencier, on peut déjà identifier les principales familles. Une fois connues ces familles, vous pourrez adapter votre technique de pêche pour cibler l’espèce choisie.

Les carnassiers

Comme son nom l’indique, cette famille regroupe les espèces piscicoles prédatrices. On y-trouve :

  • le brochet
  • le sandre
  • la perche
  • le black-bass
  • le silure

Ce sont des chasseurs qui mangent d’autres proies, généralement des poissons. Mais la liste de qui ils mangent peut être longue : amphibiens, rongeurs et même volatiles pour les plus gros carnassiers comme le silure !

Plusieurs techniques sont possibles pour la pêche aux carnassiers. Vous pouvez le pêcher à l’appât naturel, avec un poisson mort ou vif ou des vers de terre. Vous pouvez également pêcher aux leurres, il en existe de toutes sortes pour tout type de carnassier.

Poissons d'eau douce
Barbeau dans le canal

Les salmonidés

Dans cette famille  on retrouve :

  • les truites (fario et arc-en-ciel)
  • les ombres communs
  • les ombles chevaliers
  • les saumons de fontaine
  • les truites de mer
  • le saumon atlantique

À part ces deux derniers qui vivent en mer et remontent dès le printemps en rivière pour se reproduire, les autres espèces vivent dans des eaux de 1 èrecatégorie piscicole. Les salmonidés sont aussi des prédateurs, ils se nourrissent principalement d’insectes et d’autres poissons.

Pour les capturer, il est possible de pêcher aux leurres, à la mouche ou aux appâts naturels.

Principaux Poissons d'eau douce
Chevesne en maraude dans un herbier

Les cyprinidés

Aussi appelés famille des poissons blancs, c’est le poisson-fourrage, les herbivores qui sont aussi les proies potentielles des carnassiers. Dans cette grande famille on trouve :

  • la carpe
  • la tanche
  • le barbeau
  • le chevesne
  • le gardon
  • l’ablette
  • le rotengle
  • la brème
  • le goujon
  • le carassin

Ces poissons mangent des insectes et des végétaux (céréales, fruits, algues…). Vous pouvez les pêcher au coup (sans moulinet) ou avec un lancer équipé d’un moulinet. C’est souvent le cas pour la pêche à la carpe.

Les protégés

Si vous avez la chance de croiser une des deux espèces suivantes, surtout il faut les laisser tranquilles. Ces espèces sont toutes deux protégée :

  • le chabot
  • l'écrevisse à patte blanche

Les indésirables

  • le poisson-chat
  • la perche soleil

Ce sont des espèces invasives et voraces capables de coloniser rapidement un milieu et d’y faire concurrence aux espèces locales. Attention si vous capturez un de ces poissons, vous n’avez pas le droit de le remettre à l’eau, ni de l’utiliser comme appât !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...