L'Europe interdit le chalutage en eau profonde

Illustration de la BD Prends 5 minutes et signe copain sur le chalutage en eau profonde © Penelope Bagieu

Depuis 8 ans, les industriels de la pêche tentaient d'empêcher l'État français puis la Commission européenne de proposer l'interdiction du chalutage profond. Et depuis cette même période, l'association Bloom, qui œuvre pour la préservation des océans et la défense d'une pêche durable, travaillait pour faire interdire cette pratique. C'est désormais chose faite.

Un accord a été trouvé ce jeudi 30 juin 2016 entre les trois institutions européennes (Parlement, Conseil, Commission) scellant la réforme du règlement encadrant la pêche profonde européenne. Ces trois instances ont adopté une série de mesures importantes pour la protection des écosystèmes profonds européens. Parmi lesquelles l'interdiction du chalutage profond dans toutes les eaux européennes au-dessous de 800 mètres de profondeur et un mécanisme juridiquement contraignant de fermeture de zones abritant ou susceptible d'abriter des écosystèmes marins vulnérables tels que des coraux.

Ce futur règlement de la "pêche profonde" viendra remplacer celui de 2002 qui sert encore de cadre légal à la pêche profonde. L'Union européenne adopte donc un cadre réglementaire à la hauteur des résolutions votées par l'Assemblée générale des États-Unis sur la pêche profonde.

Capture écran de la BD "Prends cinq minutes, et signe, copain" de Penelope Bagieu

"L'équipe de BLOOM travaille d'arrache-pied depuis huit ans dans le but de faire interdire le chalutage profond. L'interdiction de cette méthode de pêche absurde, destructrice et subventionnée aurait dû avoir lieu il y a longtemps, mais c'était sans compter avec la désinformation, les mensonges, la mauvaise foi et les manœuvres tordues des lobbies industriels et de leurs alliés politiques. Sans le soutien de centaines de milliers de citoyens qui ont mis la pression à Intermarché pour que le groupe cesse le chalutage profond, l'UE n'aurait jamais adopté cette interdiction. Nous espérons que les citoyens ont conscience que cette victoire est la leur et que sans leur mobilisation et leur soutien financier, les ONG ne peuvent pas faire de miracles. L'interdiction du chalutage profond au-delà de 800 mètres est la mesure la plus importante de ce règlement. C'est un succès franc aux conséquences nettes : cela signifie que la déforestation sous-marine qui a lieu aujourd'hui sans aucune contrainte légale jusqu'à 2000 mètres de profondeur cessera à jamais."

Capture écran de la BD "Prends cinq minutes, et signe, copain" de Penelope Bagieu

Bloom avait organisé une campagne contre cette campagne de pêche, qui avait été relayée dans une BD en ligne par l'illustratrice Pénélope Bagieu. Partagée plusieurs centaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux, la pétition de BLOOM était ainsi entrée dans les records de mobilisation environnementale en France.

Cet accord concerne les seules eaux européennes et les eaux internationales de l'Atlantique Centre-Est alors que la proposition initiale de la Commission européenne, renforcée par le Parlement, englobait l'ensemble des eaux internationales de l'Atlantique nord-est. De cette manière, l'Espagne, dont les navires pêchent principalement en eaux internationales, ne sera pas impactés par ce règlement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Gerard Gerard - 30 Juin 2016
Bonjour il y a quelques temps je vous ai envoyé un commentaire au sujet des permis de mer. A l'heure actuelle je peux acheté un bateau même si je n'ai pas de permis je le passe sous pavillioin belge et d'en ce cas je suis libre de naviguer sans contrainte(quelque soit la distance) Voila ma question depuis le debut de l'année il aurait une loi dite la loi bleue qui dit que toutes personnes possedant un bateau sur le territoire francais ou qui rentre dans les eaux françaises doit être en regle avec les lois francaises(permis cotier sécurité). Pouvez-vous me renseigner à ce sujet. merci
Guy Crombé - 02 Juillet 2016
Yes !
Ajouter un commentaire...
Reportage : Chalutage en eau profonde

Plus de pêche en eau profonde pour la Scapêche d'ici 2025

Claire Nouvian, un engagement pour protéger les océans