La pêche du pagre au leurre souple

Pêche du pagre au Crazy Sand Eel 220 mm. © Benjamin Le Provost

Les pagres se pêchent habituellement avec des leurres types Madais ou Tenya. Pour décider les plus gros spécimens, je privilégie les leurres souples comme le Crazy Sand Eel de Fiiish.

Le pagre, poisson de la famille des sparidés, se pêche habituellement aux appâts naturels avec des Madaïs ou des Tenyas. Il m’est arrivé de piquer de jolis spécimens, alors que je cherchais d’autres espèces comme le lieu ou le bar, sur des leurres souples.

Le point commun entre toutes ces captures était la taille, bien supérieure à celle des poissons que je capturais habituellement en utilisant des Madais ou des Tenyas. Je me suis donc mis en quête de ce poisson en utilisant uniquement la technique du leurre souple.

Les zones propices

Les zones où je trouve des pagres sont souvent caractérisées par la présence de coquillages, de merle ou de gravier au fond tout en ayant à proximité, des zones d’affut comme un tombant ou des éboulements de roche. Les zones riches en nourriture et en lançons m'apportent de très bons résultats, en plus d'attirer de nombreux prédateurs, les gros pagres rôdent souvent dans les parages.

Une recherche sur les cartes de sédimentation permet d’identifier facilement ces zones. Elles sont disponibles sur le site DataSHOM (voir le lien en bas de page). J’ai également constaté que sur ces zones cohabitaient plusieurs espèces comme le pagre, la vielle coquette ou encore le rouget grondin.

Bon nombre de spots ont ainsi été découverts, en pêchant d’abord une vielle coquette, un rouget ou alors d'autres sparidés comme la dorade grise puis, en insistant ou en revenant à un autre moment de la marée, des pagres.

La vielle ''coquette'' est un bon indicateur pour localiser les zones qu'affectionne le pagre.

Les leurres :

J’ai d’abord commencé par les pêcher aux appâts naturels avec des Madaïs, sur lesquels je venais escher un morceau de calamar. Leur bouche de petite taille me laissait penser qu’il était nécessaire de ne pas proposer de grosses bouchées à ce poisson.

En cherchant d’autres espèces, j’ai constaté qu’il était possible de prendre du pagre avec de gros leurres souples. J'ai obtenu de très bons résultats avec le Crazy 220 mm de Fiiish.

crazy sand eel fiiish

Si les pagres sont actifs dans le coin, le résultat ne se fait pas attendre, et ce sont bien souvent les gros spécimens qui réagissent en premier.

pêche du pagre au leurre souple
Pagre prit au Crazy Sand Eel 220 mm avec une tête plombée de 60 grammes.

L’animation du leurre

Avec le Crazy 220 j’opte pour 2 types d’animation :

  • La pêche en verticale qui consiste à décoller le leurre du fond par une grande traction de bas en haut et de raccompagner la ligne lors de la descente du leurre. Il est important d’être très attentif lors de la phase de descente, en effet, c’est souvent au cours de celle-ci que la touche se produit.
  • La pêche en ascenseur que j’alterne avec celle en verticale. Celle-ci consiste à remonter le leurre plus ou moins rapidement dans la colonne d’eau. Cette technique n’est pas uniquement dédiée au pagre, mais à tous les prédateurs, en utilisant aussi bien des shads, slugs ou même des jigs.
Pagre pris en ascenseur.
  • Chercher les zones propices sur les cartes en s'intéressant à la nature des fonds.
  • Ne pas hésiter à mettre de gros leurres. Le Crazy Sand Eel 220 de Fiiish est un excellent choix.
  • Favoriser les périodes de courant et les zones riches en nourriture.
  • La présence d'abris tels qu'un tombant ou de gros blocs de roche augmentent la probabilité de trouver de beaux spécimens.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...