Décryptage d’un sondeur Hummindbird avec des lieus jaunes

Beaucoup d'activité sous-marine sur cette image. © Sylvain Garcia

De nos jours, il devient compliqué de réaliser de jolies pêches de manière régulière et sans l’aide de l’électronique embarquée, les sorties en mer se solderaient bien souvent par des « bredouilles ». Aussi, il est important de savoir interpréter l’image qui s’affiche sur l’écran du sondeur.

Certes votre sondeur ne vous indiquera pas avec précision quelles sont exactement les espèces qui se trouvent sous votre bateau, mais, avec un peu d’habitude et d’observation de l’activité sous-marine affichée sur l’écran, il est possible d’interpréter les images et de pêcher en conséquence. Profondeur, relief, température de l’eau, couleur des échos transmis par les poissons, sont autant de paramètres à prendre en compte afin de réaliser de belles pêches. Dans le cas présent, l’usage de leurres souples plombés ou de jiggs s’impose. C’est la technique de la pêche « à la verticale ».

De l'interpretation des images dépend la réussite de vos parties de pêches.


Ces prises de vues ont été réalisées par Sylvain Garcia. L’homme est guide de pêche en mer basé à Lorient (56) et collabore avec la société Navicom qui distribue le matériel Hummindbird en France.
« On distingue nettement du poisson fourrage à gauche et à droite de l’écran. Il s’agit, à priori, d’anchois. On peut également distinguer la descente de 4 leurres vers le fond où se trouve un banc de lieus jaunes. Aux alentours des 25 m, la thermocline est visible par les parasites bleus sur toute la largeur de l’écran » indique Sylvain. Cette capture d’image a été réalisée à l’aide d’un combiné Hummindbird Solix 10 MSI équipé d’une sonde Airmar M285HW.  

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...