Comment choisir un bon kayak de pêche en mer ?

Kayak de pêche en mer

La pêche en kayak est de plus en plus pratiquée. Ces embarcations faciles à mettre à l'eau, rapides et maniables autorisent de belles sorties sans engager d'énormes dépenses. Mais comment choisir son kayak de pêche en mer ? Quels sont les points à vérifier avant de franchir le pas et d'investir ?

Au fur et à mesure que la pêche en kayak se développe, les modèles de plus en plus adaptés fleurissent chez les fabricants. Découverte de ce marché en plein essor.

Kayak de pêche en mer

Sit on top de préférence

Pour la sécurité, un kayak de mer devra être insubmersible. Avec une coque double entièrement étanche, il doit affronter les vagues sans risque. On parle de kayak "sit on top" sur lesquels on s'assoit (et non dont on se trouve à l'intérieur). Ils sont construits en polyéthylène rotomoulé, un matériau très solide que l'on peut tirer sur le sable sans risque et très résistant au choc.

Mais il existe aussi des kayaks dans lesquels on s'assoit à l'intérieur ("sit in") et dont la flottabilité est assurée par des compartiments étanches la trappe dans laquelle on s'introduit. Ces kayaks ont l'avantage de garder le pêcheur au sec.

Pensez aussi au confort de l'assise. Une partie de pêche dure souvent longtemps. Il faut donc privilégier les kayaks avec des sièges confortables

Kayak de pêche en mer

Quel modèle choisir ?

Un kayak se choisit en fonction de son utilisation. Il ne sera pas de la même taille pour une personne de petit gabarit que pour un pêcheur plus enveloppé. La coque ne devra pas avoir le même volume. Pensez aussi que le pêcheur aime bien le matériel. Il est courant d'emporter avec soi plus d'une dizaine de kilos d'accessoire pour partir à la pêche (matériel électronique, batterie, cannes, leurres, victuailles…)

Si les kayaks aux lignes tendus, assez étroits sont reconnus pour une meilleure glisse, il ne faut pas oublier que la plupart du temps de pêche, se passe à l'arrêt en dérive. Il faut donc que le kayak soit stable et confortable pendant ces phases.

Très large, un kayak peut même autoriser à pêcher debout (par mer calme). On prendra alors un modèle avec une surface plane devant le siège pour trouver son équilibre, bien campé sur ses pieds.

Question longueur, celle-ci va déprendre de votre gabarit, mais gardez à l'esprit qu'un kayak de mer doit faire plus de 3,50 m pour avoir le droit de naviguer à plus de 300 m des côtes. Un kayak court sera plus manœuvrant c'est pourquoi on les retrouve sur les rivières, mais un modèle plus long supporte mieux la mer, les vagues et la houle.

Kayak de pêche en mer

Quel système de propulsion ?

Historiquement, le kayak se manipule avec une pagaie. Les amateurs de kayak qui sont ensuite venus à pratiquer la pêche privilégient toujours ce mode de propulsion. Mais depuis 10 ans, des kayaks "à pédales" sont apparus. Ils font le bonheur des pécheurs qui trouvent ici une propulsion intuitive, efficace et surtout qui leur laisse les mains libres. C'est idéal quand on veut tenir une canne à pêche !

La propulsion se manipule avec les pieds (on est souvent plus costaud des jambes que des bras). Il existe deux sortent de propulsion : les hélices et les pales (inventées par Hobie). Pour les hélices, on pédale comme sur un vélo pour la faire tourner (en avant ou en arrière), avec les pales, on opère un mouvement de step (avant-arrière) avec un inverseur (manette) pour changer le sens de direction. Ce type de kayak est équipé d'un safran que l'on actionne avec un joystick.

Les deux systèmes ont une puissance identique et autorisent des vitesses de l'ordre de 5 à 6 km/h, voire plus par mer calme. Au moment de la dérive, en phase de pêche, la propulsion avec les pieds permet de compenser le vent ou le courant et de tenir son kayak exactement sur la zone de pêche.

Mais attention, si votre kayak est équipé de pédales, vous aurez toujours l'obligation d'avoir avec vous une pagaie, c'est réglementaire.

Kayak de pêche en mer

Comment équiper son kayak

Aujourd'hui les fabricants proposent des modèles déjà pensés pour la pêche avec de nombreux accessoires ou de solutions pour les adapter sur le kayak (rail de fixation, filet, élastique de maintien, coffres…). On peut alors choisir un kayak "prêt à pêcher" ou bien préférer un kayak "nu" que l'on vient compléter avec les accessoires de son choix. Le pêcheur en kayak aime bien aménager son bateau en fonction de ses habitudes : garder à portée de main ses ciseaux, son couteau, ses leurres… En kayak, il faudra aussi prendre ne compte la possibilité que l'engin se retourne. On amarre donc tout son matériel. Les cannes par exemple, resteront reliées au bateau avec un leach.  N'oubliez pas aussi de prévoir des roues de mise à l'eau pour faciliter le roulage du kayak une fois à terre.

Kayak de pêche en mer

Combien coûte un kayak de pêche ?

Le prix d'un kayak varie moins de 1000 € pour les modèles à pagaies, et entre 2000 € et 5000 € pour les modèles à pédales. À cela le pêcheur devra ajouter de l'électronique (sondeur) pour pratiquer la pêche qu'il aime.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...