Ille-et-Vilaine, la fédération lance une pétition pour l’arrêt de la pêche professionnelle sur la Vilaine

Département de l'Ille-et-Vilaine © Google maps

Halte à la pêche professionnelle sur la Vilaine, la fédération met en ligne une pétition pour protéger cette petite rivière où les ressources ne sont pas adaptées aux prélèvements de la pêche professionnelle.

Après les mers et les océans, au tour des lacs, fleuves et rivières d’être pillés.

La question de la pêche professionnelle en eau douce revient une fois de plus sur le tapis, avec une question simple : nos petits milieux peuvent-ils supporter une telle pression durablement ?

Nous sommes déjà en train de vider les mers et les océans et aujourd’hui, à l’heure du développement durable, nous ne trouvons pas mieux à faire que d’exploiter de manière intensive les ressources piscicoles en eau douce.

La Vilaine et la pêche de loisir

La Vilaine est une magnifique rivière pour la pêche de loisir. Elle reçoit d’ailleurs une attention particulière de la fédération pour la pêche et la protection des milieux aquatiques d’Ille-et-Vilaine qui s’investit pour la préserver depuis de nombreuses années.

La pêche loisir occupe une place importante et génère de l’activité sur la Vilaine, tout comme c’est le cas dans de nombreux autres départements. Notre pays offre un grand potentiel pour la pêche loisir en eau douce, même si majoritairement, elle reste encore sous développée. Nous pouvons donner beaucoup plus de valeur ajoutée à la pêche loisir sur le territoire en agissant dans une optique de gestion durable de la ressource.

La pêche professionnelle n’est pas viable en eau douce

Pour ma part, autorier la pêche professionnelle en eau douce n’est pas viable, ni pour le poisson, ni pour les pêcheurs professionnels qui n’auront rapidement plus rien à pêcher. Ce sont des milieux trop petits pour supporter cette activité.

Protéger la vilaine contre l’épuisement de ses ressources piscicoles

Il est préférable de valoriser le milieu, comme sur la Vilaine, et développer l’activité touristique de la pêche loisir autour d’une rivière poissonneuse où on a envie d’aller tremper sa ligne.


Un département riche en poste de pêche

Un brochet, une perche, un sandre, un black-bass ou un silure a bien plus de valeur vivant dans son milieu, que vendu dans n’importe quelle industrie… En Ille-et-Vilaine, 21 000 pêcheurs cotisent tous les ans pour vivre leur passion, ces moyens permettent à la fédération d’entretenir et de protéger la rivière.

C’est pourquoi elle demande dans sa pétition, la fin de la pêche commerciale qui épuise les ressources et ruine ses efforts de gestion des populations piscicoles.

Voici l’adresse ou vous pouvez trouver la pétition :

Plus d'articles sur les chaînes :

Ille-et-Vilaine
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...